domiroise.fr

Les étapes à suivre pour une succession en France expliquées par notaire-france.com

La perte d'un être cher est une épreuve difficile, et les démarches administratives qui s'ensuivent peuvent s'avérer complexes. En France, la succession requiert de suivre plusieurs étapes essentielles afin de respecter la loi et les volontés du défunt. Voici un guide détaillé pour vous accompagner dans ce processus. L'importance de l'intervention d'un notaire dans les successionsLe notaire joue un rôle crucial dans la gestion des successions. Expert en droit familial et (notaire-france.com) [...]

Peut-on défiscaliser avec les SCPI et comment réinvestir ses gains d’impôt ?

les SCPI de rendement, pour vous faire profiter des intérêts composés attractifs, et les SCPI fiscales, pour réduire votre impôt sur le revenu (IR). Ces dernières proposent encore plusieurs options, en fonction du dispositif appliqué. Ainsi, on distingue les SCPI Pinel, Malraux et de déficit foncier.

Rappelons que le parc immobilier pour ces classes d’actifs est constitué d’immeubles résidentiels. C’est la société de gestion qui réalise les acquisitions, suivant les critères exigés afin que les biens soient éligibles. De ce fait, et par souci de conserver un patrimoine de qualité, les SCPI fiscales sont assez rares à circuler sur le marché. Par conséquent, restez régulièrement à l’affût des dernières actualités afin de ne rater aucune éventuelle ouverture à la souscription à de nouvelles parts, voire à de nouvelles SCPI.

Les SCPI Pinel sont une ouverture à une réduction d’impôt qui est la même que si vous investissez dans un bien immobilier en direct. Pour 2024, les taux de réduction sont de 9% si vous détenez vos parts sur une durée de 6 ans, 12% sur 9 ans et 14% sur 12 ans. Si le parc immobilier se compose d’immeubles Pinel Plus, alors les taux de réduction fiscale sont de 12%, 18% ou 21%, toujours suivant la durée de détention des parts susmentionnée. Pour la plupart des SCPI, celle-ci est le plus souvent de 9 ans. Vous investissez dans des immeubles neufs si vous choisissez cette sous-famille de SCPI.

Les SCPI Malraux, quant à elles, exploitent un parc de biens anciens à rénover et qui appartiennent à la catégorie des immeubles à caractère historique. Ceux-ci sont situés dans des quartiers sauvegardés et dégradés. En fonction de la constitution du parc immobilier (c’est-à-dire de l'emplacement des immeubles), la réduction d’impôt est de 22% ou de 30%. Ce taux correspond aussi à celui qui s’applique dans un investissement direct.

Les SCPI de déficit foncier investissent aussi dans des immeubles anciens à rénover. Pas d’emplacement spécifique pour ces dernières. La limite de la défiscalisation est de 10 700 euros par an.

 

Remarque : la réduction d’impôt est calculée sur la base du montant de votre investissement initial SCPI. Vous devez réaliser une déclaration initiale auprès de l’administration fiscale afin de profiter de la réduction de votre impôt sur le revenu. En effet, cet avantage provient directement de cette dernière, tandis que la société de gestion vous communique le montant à inscrire sur votre imprimé de déclaration.

 

Les SCPI en démembrement pour échapper à l’imposition

Le saviez-vous ? Si vous souhaitez échapper de manière tout à fait légale à l’imposition, vous avez la possibilité de souscrire en démembrement. Soit en usufruit (si vous êtes une personne morale), soit en nue-propriété (si vous êtes une personne physique). Attention cependant, en ce qui concerne cette dernière option : vous ne percevez pas de dividendes jusqu’à ce que vous récupériez la pleine propriété de vos parts. Cependant, vous êtes exonéré à la fois d’impôt foncier et d’impôt sur la fortune immobilière (IFI)Placer son argent dans une SCPI permet un double avantage : encaisser des revenus complémentaires réguliers et défiscaliser. De plus, il s’avère encore plus intéressant de réinvestir ces gains fiscaux : nous abordons ces deux aspects des atouts de la SCPI dans cet article.   Les SCPI fiscales pour réduire votre impôt sur le revenu La grande famille SCPI se décline en deux sous-familles : les SCPI de rendement, pour vous [...]

Souscription à un PER : frais cachés, comparaison et astuces pour bien choisir

trouver le PER le plus adapté à vos attentes.

 

Quels types de frais ?

  • Frais d'entrée ou frais d’adhésion : ceux-ci sont présents sur certains PER, ils oscillent entre 0% et 5% du montant versé. Ils sont prélevés à l’ouverture du contrat et/ou au premier versement
  • Frais de gestion annuels : prélevés chaque année, ils varient entre 0,5% et 3% de l'encours. C’est également en fonction du mode de pilotage que leur montant est calculé. Ces frais sont plus allégés si vous choisissez le mode de gestion libre (à la différence du mode de gestion pilotée qui est pris en main par l’assureur et qui nécessite ainsi son expertise). Par ailleurs, notons que les frais de gestion diffèrent des supports : fonds en euros et unités de compte (UC)
  • Frais sur versement : ponctionnés à chaque versement, ils peuvent atteindre 5%. Sachez toutefois que ceux-ci peuvent être dilués du fait que vos versements sur un PER sont déductibles de votre impôt sur le revenu – à la limite d’un certain plafond
  • Frais d'arbitrage : appliqués à chaque changement d'allocation d'actifs, ils se situent généralement entre 0,5% et 3%. Rappelons que le capital est investi sur différents supports financiers. Le principe est le même en ce qui concerne les frais : ceux-ci sont plus allégés si vous prenez vous-même en main vos arbitrages (soit par le biais de la gestion pilotée).

 

Astuces pour minimiser les frais

Privilégiez les PER en ligne qui proposent généralement des frais plus bas.

En fonction de votre profil d’épargnant, vous pouvez aussi opter pour les PER comptes-titres qui ponctionnent moins de frais, comparés aux PER assurance.

Optez pour une gestion libre pour limiter les frais d'arbitrage, comme susmentionné.

Négociez avec votre assureur pour obtenir une réduction des frais si votre contrat est âgé de plus de 5 ans.

 

Conseils pour comparer les PER

Il est primordial de bien comparer les PER, sachant qu’il s’agit d’un placement qui fera partie de votre patrimoine pendant toute la durée de votre vie active jusqu’à votre départ à la retraite. Pour cela, vous pouvez utiliser les comparateurs en ligne pour obtenir une vue d'ensemble des offres et des frais associés.

Ce comparatif doit porter sur les frais, certes, mais aussi sur d'autres variables telles que : 

  • la nature des placements dans les supports en unités de compte et leurs rendements respectifs
  • le rendement des fonds en euros (et éventuellement la composition du portefeuille obligataire)

Et pour aller plus loin, ce comparatif portera aussi sur la nature des différentes rentes proposées : rentes viagères classiques, rentes réversibles, rentes avec annuités garanties, rentes par palier, rentes avec option dépendance, etc. Le choix de ces rentes est fonction de vos objectifs au départ à la retraite et aussi par rapport à vos proches.

Notez qu’avant de souscrire, il vaut mieux prendre le temps de bien lire la fiche d'information détaillée. Il s’agit du document clé pour l’investisseur (DCI)Le Plan d'épargne retraite (PER) continue son ascension et sa popularité auprès des épargnants. En effet, ce produit d'épargne est un placement revisité permettant de tirer profit de multiples avantages, tels que la flexibilité en termes de sortie, la portabilité et la fiscalité allégée. Toujours est-il qu’il s'agit d'un produit piloté par un opérateur qui est l’assureur : [...]

Quels sont les avantages d’un investissement Pinel Plus et quel avenir pour la loi Pinel ?

Pinel Plus et Pinel classique offrent la possibilité de faire louer à des membres de sa famille.

 

Pinel Plus : l’incitation à la sortie de terre d’immeubles verts et durables

Le Pinel Plus se traduit par l’acquisition d’un immeuble neuf répondant à des normes de confort élevées et à des exigences énergétiques encore plus pointues par rapport à celles qui s’appliquent pour la loi Pinel classique. De plus, des critères se rapportant aux normes environnementales font aussi partie des conditions requises pour l’immobilier Pinel Plus.

Les critères de performance énergétique sont plus rigoureux, permettant de constituer un parc immobilier de logements verts et durables. Le dispositif permet ainsi d’anticiper les futures réglementations thermiques, ce qui favorise une demande locative de plus en plus croissante. En effet, nombreux sont aujourd’hui ceux qui rejoignent une démarche écologique dans leur nouveau mode de vie, en choisissant de vivre dans des quartiers écologiques et dans des habitats respectueux de l’environnement.

L’immobilier Pinel Plus présente un confort accru pour les locataires, grâce aux normes imposées telles qu’une surface habitable minimale plus grande et des espaces extérieurs privatifs obligatoires pour les T3 et plus. Une double exposition pour les T3 et plus est aussi exigée.

 

Les exigences du Pinel Plus tendent à devenir la norme pour l'investissement locatif défiscalisé. Ce dispositif rejoint en effet les politiques de la loi Climat et Résilience, dont l’objectif est la décarbonation du parc immobilier en FranceLa loi Pinel Plus est une option au Pinel classique dont le taux de défiscalisation connaît une nouvelle baisse pour un investissement réalisé au cours de l’année 2024. Le Pinel classique est en effet en voie d’extinction et s’éteint définitivement le 31 décembre 2024. Quant au Pinel Plus, il est entré en vigueur en 2023 et propose des taux de réduction d’impôt plus intéressants : 12%, 18% [...]

LMNP : investir dans un bien neuf et mettre en avant la qualité

la gestion de A à Z de leur investissement LMNP.

 

Pourquoi un bien neuf ?

Un logement neuf a toujours plus de chance d’attirer les locataires, ce qui vous fait profiter d’un meilleur taux d’occupation, en plus de raccourcir les carences locatives. 

Le bien neuf jouit de performances énergétiques élevées, conformément aux dernières normes. Il est généralement labellisé BBC 2005 (Bâtiment basse consommation)La location meublée génère une forte rentabilité et des rendements attractifs. Il s’agit cependant de savoir choisir le bien qui sera détenu de préférence sur le long terme, d’où l’importance de bien vous préparer. Parmi les principaux critères pour déterminer le choix de l’immobilier (outre l’emplacement) : son caractère neuf et la qualité du meublé. Cet article [...]

domiroise.fr, domiroise.fr : dernières publications.